Agenda

A conserver pour ne rien oublier !
Tout le programme d’animation des musées et autres RDV culture


Clin d’oeil !

Et si vous restiez un peu...
Pour un séjour, une excursion, une visite, le Comité Départemental du Tourisme de la Meuse est votre interlocuteur privilégié.

03 29 45 78 40
 Plus d’infos tourisme


La Varinot 2008

Get the Flash Player to see this player.


La Varinot kesako ?

11ème édition de la VARINOT
Le Varinot, nommé aussi "le Tacot", "le Meusien" ou encore "le Tortillard" est l’ancienne voie ferrée qui reliait BAR-LE-DUC à VERDUN dès 1895. Désaffectée avant la seconde guerre mondiale, son tracé offre aujourd’hui un regard nouveau sur la campagne meusienne pour qui y randonne à pied, à cheval, à VTT.
C’est pourquoi l’Association Réflexe Organisation en partenariat avec le Conseil Général de la Meuse et la Mutuelle SMUTIE-SMACIV proposent à tous les participants de “redécouvrir” cet itinéraire historique le dimanche 26 avril 2009.

A votre rythme !
La balade se fait à partir de Bar-le-Duc par des itinéraires en boucles dont les distances s’échelonnent de 10 à 64 km.
Le point le plus éloigné de Bar-le-Duc se situe à Beauzée-sur-Aire (32 km).
Cette année les marcheurs, cavaliers et VTTistes se retrouvent sur les mêmes itinéraires.
Les heures de départ sont libres mais vous devez être de retour au Hall des Brasseries au plus tard à 18h30, heure de la fin de la manifestation.

Mode d’emploi de la carte :
  • Le balisage jaune correspond à l’aller (direction Beauzée-sur-Aire).
  • Le balisage rouge correspond au retour (direction Bar-le-Duc).
  • En cas de doute sur l’itinéraire, c’est la carte qui fait foi.
  • Les points de ravitaillement sont accessibles uniquement sur présentation de cette carte. A ces points vous trouverez : eau, fruit, pain
  • d’épice, chocolat, café et chocolat chaud.
  • Vous trouverez sur cette carte des plans plus détaillés de certaines communes traversées.
  • Pour recevoir votre tee-shirt, présentez cette carte à l’accueil Point Organisation au Hall des Brasseries.
  • Pour votre sécurité, respectez le code de la route, l’itinéraire et surtout l’environnement (clôtures, plantation, culture…).
Respectez les autres randonneurs. Signalez-vous lorsque vous êtes plus rapides que ceux qui vous précédent.
Respectez la nature ; attendez les points de ravitaillement pour profiter de leur poubelle.

Autour de la Varinot :
  • Bivouac à Robert-Espagne pour les cavaliers.
Les moyens et itinéraires pour se rendre au bivouac de ROBERT Espagne sont laissés à leur libre choix, sous la responsabilité des randonneurs. Retour sur LA VARINOT le dimanche par un itinéraire sur carte fournie lors de l’inscription.
  • Salon de la randonnée et des loirs de plein air.
  • La Balade des Jardins.

La Voie Sacrée ferroviaire entre Bar-le-Duc et Verdun

A la fin du siècle dernier, le département de la Meuse se couvre d’un réseau de chemin de fer d’intérêt local en complément du réseau à voie normale. Dès 1876, une ligne se construit entre Haironville et Triaucourt, via Revigny.

En 1883, le Département concède à Charles VARINOT, entrepreneur de travaux publics, une liaison Bar-Le-Duc/Clermont-en-Argonne, mise en service le 28 mai 1887.
C’est à partir de cette voie, à Beauzée-sur-Aire que se greffe le tronçon qui permet de relier Bar-Le-Duc à Verdun.
Mais ce ne fut pas sans mal… Depuis des années, les élus du Département réclament la création de cette liaison. Mais existe un obstacle de taille : le veto du Ministère de la Guerre qui craint que cette ligne facilite une pénétration de l’ennemi dans le dispositif défensif français. Verdun est en effet le pivot sur lequel s’appuie la stratégie de la France face aux Allemands. Finalement la construction de la ligne est confiée en 1890 à Charles VARINOT. La « Compagnie Meusienne de Chemin de Fer » est créée, elle est plus communément appelée « Le Meusien ».

La ligne Bar-Le-Duc/Verdun est inaugurée le 28 mai 1895, elle prend le nom de « VARINOT », son constructeur.

C’est en 1916 que le « VARINOT » va vivre son heure de gloire. A partir du 21 février 1916, le nombre de train journalier passe de 20 à 36.
Avec ses 800 wagons, le « VARINOT » assure plus des deux tiers du ravitaillement de la 2ème Armée, transporte 2500 hommes et rapatrie 750 blessés par jour.
Le « VARINOT » a bien mérité de la patrie et peut porter le nom de « VOIE SACREE FERROVIAIRE ».

Charles Varinot
Né en 1833 à Tannois (55), ce « self made man » débuta sa carrière comme ouvrier à Longeville, sur la ligne Paris-Strasbourg, puis, à force de ténacité, devint un entrepreneur de travaux publics de premier plan.
Outre plusieurs lignes du « Meusien », il construisit de nombreuses voies de chemin de fer en France et en Espagne (Neufchâteau/Gondrecourt et Saint-Dizier/Revigny, entre autres), les ports de Calais, Boulogne et Dunkerque. Il était propriétaire du château de Tannois.
Décédé à Nice en 1891, il fut inhumé à Tannois en présence d’une foule énorme et de nombreuses personnalités.

Renseignez vous !

Pour tous renseignements sur la Varinot
REFLEXE ORGANISATION
contact2009@reflexe-organisation.com
www.reflexe-organisation.com
tél : 03 29 45 20 00

Conseil Général Général de la Meuse - Place Pierre François Gossin - BP 514 - 55012 Bar-le-Duc Cedex - Tél : 03 29 45 77 55
Réalisation : ch-conseil.fr